H3X Grèce 2018 : une expérience hors norme

Vous connaissez les Hurricane Heat, mais il existe encore plus original avec la H3X que certains ont pu tester pendant le weekend du Championnat du Monde Trifecta 2018 à Sparte en Grèce. Une H3X est une série de 3 Hurricane Heat à faire à la suite (4h puis 12h et 24h) et en concurrence avec d’autres dispatchées autour du globe (Californie, Grèce, Mexique, Vermont et Philippines). Le départ et la fin sont au même moment partout dans le monde, et la sensation d’appartenir à la même famille Spartan quel que soit le pays où l’on souffre renforce la cohésion. Il est possible de s’arrêter à 4h, 12h ou finir en héros avec les 24h.

Aujourd’hui je reprends les posts Facebook d’Ulrich Falcioni qui a relevé ce défi hors norme pour que vous puissiez vous rendre compte de l’engagement mental et physique nécessaire à ce type d’épreuve d’endurance ! Ulrich Falcioni est président de l’association OCR Endurance qui organise des évènements ciblés OCR et endurance : je vous invite à suivre leurs actualités sur leur page Facebook.

Jour J, stars et HH4h

J’arrive sur place 10 mn avant l’heure, je reconnais Mark Petersen (Directeur de Spartan Endurance) ainsi que les 3 Krypteias : Teddy Palassy Carlo Petruzziello Gerd Fuetscher

Revue du matériel et Mark nous demande de quitter notre chaussure et notre chaussette gauche. Il nous explique que nous allons être en concurrence avec les autres événements H3X du reste du monde. Puis nous devons remettre notre chaussures gauche mais quitter la droite. J’ai déjà froid au pied, la température et l’humidité me font une sensation de pied gelé, « c’est bon ça commence » je me dit.

Vérification des décharges de responsabilité et distribution des Teeshirt, sans oublier de cacher « FINISHERS » dans le dos avec du ruban adhésif. 🤣


Mark continue son discours Warriors Ethos, tous cela pendant que nous devons rester en planche.

Distribution de sacs que nous devons remplir avec du sable en laissant juste la place de pouvoir le fermer solidement 😅 environ 25 à 30 kg. Après coup je peux vous dire que nous l’avons gardé toute la journée 😢😢😢

Et c’est parti, sac à dos sur le dos, sac de sable sur l’épaule, petite promenades matinale, avec des montées bien sûr 🤪. On passe par quelques exercices, roulade dans l’herbe, run aller/retour, dans un temps limité, mais nous échouons. Les meilleurs sont partis comme des flèches et laissent les moins forts. Nouvelles instructions : si un échoue = tous le monde échoue, donc on recommence 🤔

Viennent ensuite les balles de Tennis, le tunnel, etc…

Il est 10h, la HH4h est finie. Nous étions 51 au départ, quelque uns arrêtent là, nous serrons 44 pour la HH12h.

Nous avons quelque minutes de répit pour nous hydrater et nous nourrir, le temps que les Kryterias donnent les médailles et les tee-shirts aux FINISHERS de la HH4h.

Nouvelle épreuve : nous devons rallier un point et ensuite revenir avec le sac de sable. Facile vous allez dire, on fait cette épreuve sur toutes les Spartan 🤣 (Sanbag ). Oui c’est bien ce que je me suis dit, avec mon niveau d’anglais, je comprenais un mot sur 3 😱😱😱, ce que je n’ai pas compris c’est que nous devions être en marche de l’ours. 😢😢😢

Nouvelle épreuve : faire 30 aller/retour d’environ 500m avec le Sandbag avec un burpee à chaque trajet aller, temps limite 1h50 (bien sûr pas sur terrain plat). J’arrive à en faire 22 dans le temps imparti, seuls deux compétiteurs arrivent à faire les 30. Nous aurons donc une pénalité de temps sur la prochaine épreuve en fonction du nombre de tours effectués.

PS : Par contre pendant cette épreuve, j’ai commencé à souffrir physiquement et mentalement. Au bout de 10 tours j’ai commencé à avoir une douleur au genoux droit qui s’amplifiait au fur et à mesure des tours. Je commence à penser que la 12h sera déjà très bien pour moi et que je devrais m’arrêter là, ne pas jouer avec le diable et que si j’avais déjà des douleurs, la 24h ne passerait pas physiquement.

Nouvelle épreuve : nous devons rejoindre un Krypteias qui nous donnera une phrase à mémoriser, bien sûr avec notre sac à dos et sac de sable, mais en marche du crapaud 😵😵, a l’arrivée nous devrons répéter la phrase, si nous n’y arrivons pas, nous repartons voir la phrase, et ainsi de suite, temps limite : fin des 12h.

Parcours de 2,5 à 3 kms.
Ça passe pour moi au premier tour, j’ai toujours mal au genoux. Je décide donc d’arrêter à 12h et en fait part au groupe, je ne vois pas comment faire encore 12h sachant que j’ai déjà mal. Ce n’était pas une question d’épuisement mais je me suis dit, si tu t’engage et que tu n’y arrive pas tu auras tout perdu. J’ai donc choisi de boucler la 12h plutôt que de ne rien boucler.
Là les Krypteias et les autres compétiteurs me motivent, tu es venu faire la 24h et tu vas faire la 24h, je cherche des excuses, je dit non une fois ou deux. Et puis grrr 😡😡je me dit “merde tu peux pas lâcher“. Je rentre dans le rang de la HH24h 🤔🤔
C’est parti cette fois tu n’as plus le choix, sur 44 qui finissent la 12h nous seront 27 sur la 24h.

Jour J, HH24

Bon c’est parti pour de vrai, jusqu’à maintenant c’était de l’échauffement. 12H tu as déjà fait, tu es venu pour 24h et tu feras 24h. Je me répète cela dans tête pendant que nous redescendons vers le Stadium de Sparte.

Les Krypteias nous demandent de tenir le sac au dessus de nos têtes 10 secondes, nous le faisons tous en peu différemment avec plus ou moins de réussite. C’est pas bon, nous n’avons pas tenu tous en même temps 10 sec. Nous recommencerons plusieurs fois, c’est de pire en pire, les bras font mal, la force manque. Miracle après plusieurs tentatives : ça passe. Tous le monde s’est arraché 😀.

Pendant qu’il remettent les tee shirt et les médailles au FINISHERS 12H, nous devons au choix :

  • faire des tours de Stadium en Run
  • Faire des burpees au bord de Stadium

😓 Que le temps passe lentement …. Tic Tac, Tic Tac.

10 minutes de pause, se nourrir, manger, changer d’affaires. Mon genoux me fait toujours mal, je récupère mon sac de ravitaillement et je trouve un Nurofen, je mange un plat de ration de survie froid (pâtes saucisses) : put*** c’est trop bon, ça fait trop du bien, j’ai l’impression de manger le plat d’un restaurant.

Nouvelle épreuve : Nous devons faire faire en un temps défini (ne me demandez pas combien, à ce moment là j’ai perdu toute notion de temps. Je regardais simplement de temps en temps ma montre pour savoir combien de temps il restait pour atteindre 6h du matin) deux tours à 4 Sandbag. Nous prenons tous deux Sandbag, putain que c’est lourd, tous le monde galère comme des fous. Au bout d’un certain temps et après une montée interminable, nous changeons de stratégie, prendre qu’un sac et faire plus de tours.

Le cachet a fait effet, je n’ai plus de douleur au genoux. 😃😃🤩🤩

Nouvelle épreuve : sit-up a faire tous ensemble. Deux rangées de face, assis par terre sur le Stadium, les jambes et les bras entrelacés, et hop c’est parti 😢. J’en profite pour fermer les yeux, essayer de faire le vide, j’écoute simplement les instructions UP, DOWN, UP, DOWN, etc … Par 20, par 15, par 10, etc … Je sais pas combien de temps, mais nous en avons fait 750.

Nouvelle épreuve : faire monter tous les Sandbag à un point de rendez-vous (au moins 1km) en étant allongé par terre, côte à côte, en se faisant passer les sacs sur notre corps.

Long mais pas très dur physiquement même si les sacs nous paraissent de plus en plus lourd, nous y arrivons plutôt bien. 😃

Nouvelle épreuve : Nous devons faire le plein d’eau, car nous allons parcourir environ 5 à 6 kms et sortir de Sparte avec bien sûr notre Sandbag 😓. On marche, on 🚶‍♀️, le Sandbag me fait mal aux épaules, j’ai beau changer de côté régulièrement ça fait de plus en plus mal. Allez je me dit 5kms ça devrait pas prendre beaucoup de temps 😃, mais je ne sais pas si nous avons fait plus ou si nous marchions trop lentement, mais ça m’a semblé une éternité. 😱

Nous rejoignons Mark, je pense que c’est fini, mais non. A partir de maintenant pour continuer à avancer, nous devons :

  • Jeter le Sandbag devant nous
  • Le rejoindre en sautant à pied joint
  • Faire un burpee une fois le sac rejoint
  • Etc…

Je n’arrive plus à sauter, mes bras ne soulèvent plus mon corps sur les burpees : que c’est dur. Il est, je pense entre 3h et 4h du matin (la vidéo n’est pas de Sparte mais d’un autre pays, c’est juste pour que vous puissiez vous rendre compte).

Nous sommes rejoint par Joe De Sena, Fondateur de Spartan Race. Nous laissons nos Sandbag et nous suivons Joe en petites foulées sur une route goudronnée.
Nous nous arrêtons au départ d’un chemin. Il nous explique que c’est le chemin emprunté par les jeunes Spartiates qui partent pour rejoindre leur formation de guerrier entre 7 et 20 ans sur les hauteurs de Sparte.
Le chemin est très caillouteux, à des endroits très techniques et étroits. On voit très bien qu’il n’est pas beaucoup emprunté, à certain endroit de gros cailloux gênent le passage. Au fur et à mesure de l’ascension Joe nous demande d’enlever ce qui gêne sur le chemin.
Malgré la nuit, nous devinons que ça va être long. Nous passons au bort de plusieurs ravins, il fait nuit noire mais nous imaginons les reliefs grâce au ciel étoilé.
Mon ascension se passe plutôt bien, je marche sans faiblesse derrière Joe (et oui sans le Sandbag, je me sens léger 😃)
Nous arrivons vers 5h45 au sommet dans un petit village endormi 😴.
Joe et Mark nous congratulent et les Krypteias nous remettent nos patch et médailles

PUT*** JE L’AI FAIT 🤩🤩🤩🤩🤩🤩
Une émotion intense me prend, j’ai les larmes au yeux, je n’arrive même plus à parler. AROOOO ….. 🎉🎊🎎🎊🎉🎊🎉🎊🎉🎉🎊🎉🎊🎉🎊🎉🎉🎉🎊🎉🎉🎊🎊🎉🎉🎉🎉🎊🎉🎊🎉🎊🎉🎊🎉

Et non ce n’est pas fini, maintenant reste à rejoindre Sparte. Spartan a prévu quelques chose ? Hé bien Non 😢. Le GPS de Teddy, le Krypteias français annonce 13,5 kms et 3h de marche pour atteindre la statue de Léonidas, notre point de départ. Mal de partout, le moral dans les chaussettes, allez on attaque la descente.

Finalement nous sommes rejoints par les autres Krypteias après 8km de marche qui nous ramènent en voiture pour la fin de parcours. Ils ont eu pitié de nous 😱🤣😃😜

PS : les distances et temps que j’ai indiqué sont très aléatoire car il est dur de se souvenir de tous. Mais chaque épreuve a été à la hauteur de l’événement donc TERRIBLE. Ah oui j’allais oublier, à l’arrivée en vidant mon sac à dos, je me rend compte que j’ai une grosse pierre dedans. Je la montre aux autres compétiteurs, ils rigolent tous. “Mais tu l’as pas enlevé, ils nous ont dit à un moment qu’on pouvait la sortir de notre sac“. Le problème c’est que même à l’heure d’aujourd’hui (mardi 06/11 a 15h) je ne me souvient même pas l’avoir mise dans mon sac. J’espère que j’ai zappé que ça 😂😂

Le mot de la fin

Je suis vraiment ravi d’avoir fait cette H3X, j’ai passé un superbe week-end avec des rencontres formidables, des émotions a couper le souffle.

Spartan Race a été au top tant sur l’organisation du Championnat de Monde Trifecta que sur la H3X d’après les échanges avec les athlètes et mon ressenti.

La parade, les courses Super, Sprint et Beast, les obstacles, les volontaires, les Marshalls et toutes la ville de Sparte ont réussi cette événement mondial.
Bravo à tous et ce n’était pas chose facile.

Sur le plan Spartan Endurance, j’ai été agréablement surpris sur le plan humain de l’organisation, je m’explique. 🤔
Spartan Endurance avait pour moi une image assez dure sur le plan de l’élimination des concurrents lors de leurs épreuves. Ça n’a pas été le cas sur cette H3X, je ne sais pas si c’était une fausse idée que je m’en faisais ou si d’autres personnes ont le même ressenti. J’appréhendais beaucoup de me faire éliminer sur une épreuve à la con (nœud, balle, question, etc …) mais pas du tout.
L’image qu’ils donnent n’est pas la même que la réalité. Je sais pas si c’est le but recherché mais c’est dommage pour eux (si ce n’est pas le cas), ça freine beaucoup de monde à s’inscrire.
J’ai discuté un peu lors du voyage retour avec Teddy Palassy, Le Krypteias français et je peux vous dire qu’il est à l’image de cette H3X. J’envisage donc de participer à des HH en France pour 2019.

Remerciement à Arpad Kutasi, Sabine Sab et Wim pour les traductions des instructions.

Remerciement à Florence, Capucine, Fred, Ju Ju, Xavier, Arion, Simon, Harry et sa femme, la Team UK pour les moments partagés.

Remerciement aussi à Eugénie Falcioni Abadie pour supporter tous ces déplacements dans ma passion. Désolé ma chérie mais c’est pas fini 😃 (pas assez vieux pour arrêter là, malgré mes cheveux gris).

Remerciement à Magnétisme-Reiki Olivier Falcioni pour les soins post course. 🚑

Et pour finir, CHAPEAU 🎩 à tous les athlètes, vous avez été tous au top 👌 que ce soit de la H3X mais aussi ceux du Trifecta World Championship 🏅

Remerciements à tous ceux qui ont suivi mon épopée et vous êtes nombreux 🤩🤩🤩🤩

Bises à tous et RDV en 2019 pour de nouveaux challenges :

  • 24H Xtrem en duo
  • 36Hr Reborn Or Die
  • Spartan Agoge

[add_eventon_el pec=”cd” el_title=”Prochaines courses” event_type_3=”144″ event_count=”100″ number_of_months=”13″]

X