Retour sur la Spartan Race Winter Valmorel 2020

Ce week-end a eu lieu l’édition 2020 de la Spartan Race de Valmorel. Avec une Super de 10 km et 25 obstacles le samedi et une Sprint de 5 km et 20 obstacles le dimanche. Plus de 3500 participants ont bravé la neige, le dénivelé et les obstacles.

J’ai pour ma part tenté les 2 épreuves en Open, avec un groupe pour la Super et en binôme pour la Sprint. La Super a été un vrai régal même si le dénivelé fait souffrir ! On avait peur du manque de neige au vu de la station et des montagnes peu saupoudrées, mais il n’en est rien, la poudreuse était bien au rendez-vous. On sent que les premiers kilomètres sont là pour étaler les vagues et ne pas créer de bouchons. Les premiers obstacles ne représentent d’ailleurs aucune difficulté (palissades par exemple). On est donc en mode trail blanc et on peaufine sa technique de descente (parfois sur les fesses) et ses appuis piégeux avec l’alternance de neige et plaque de verglas qui occasionneront quelques chutes.

Les obstacles se sont ensuite corsés avec notamment des portés : un bucket carry particulièrement piégeux en descente, un rondin très accessible et un terrible pancake carry en descente puis montée qui a fait perdre des watts pour la suite ! Plus on se dirige vers la station de Valmorel, plus la densité d’obstacle s’intensifie ce qui peut vite être épuisant si on enchaine les burpees de pénalité.

Je n’oublie pas de mentionner l’épreuve de lancer de boule de neige et son énorme taux d’échec. Tr1be OCR Team a d’ailleurs parfaitement résumé cette épreuve via l’image ci-dessous…

Chaque point rouge représente les points d’atterrissage du lancer de boule de neige des participants depuis la création de la Spartan Valmorel! Cet atelier c’est quasi burpee assuré !

Je note l’humour d’un bénévole qui me propose une deuxième chance pour le lancer mais contre 60 burpees si je rate : j’ai opté pour les 30 :-p

Le dernier kilomètre est intense avec entre autre : palissade, rigs, inverted wall, et javelot final. On passe la ligne avec plaisir pour aller chercher un chocolat chaud et on angoisse un peu pour la reprise du lendemain matin.

Après un bon diner avec du Reblochon, il faut donc se relever pour un petit 5km le dimanche matin, notre vague est à 10h15 on a le temps de s’échauffer tranquillement en profitant de la bonne ambiance. Seulement une fois la vague précédente partie, l’entrée au sas est bloquée : l’électricité vient de sauter, il n’y a plus de sono, mais surtout plus de chrono ! Dans l’attente les vagues s’entassent et on finit par rentrer pour ne pas gêner la circulation. Une longue attente de 35 minutes débute alors, que les 3 personnes sur le podium ont réussi à gérer entre blagues, chifoumi et coucours de “Aroo” inter-vagues ! On notera d’ailleurs l’abnégation de Joffrey de Frenchy Coach qui a donné de sa personne en se jetant torse nu dans la neige et en tuant ses cordes vocales sur un hurlement de galvanisation d’anthologie : ils auront tout tenté pour nous faire patienter 😉

Le départ est enfin donné et du coup ça part vite, d’autant que la distante est plus courte qu’hier et que de nombreux participants savent déjà en partie à quoi s’attendre. Pas de surprise sur la Sprint même si le parcours du début est légèrement différent et fait l’impasse sur certains obstacles de la veille. C’est juste un régal de s’y remettre et on oublie les courbatures de la veille (mais je sais que la semaine qui va suivre sera plus compliquée).

En somme c’est un sacré week-end avec une organisation de course au top, une ambiance incomparable et un plaisir de course renouvelé !

En plus de ces courses principales, 20 courageux ont bravé les épreuve du Krypteia au cours d’une première Hurricane Heat française dans la neige. Pendant 4 heures, endurance et résilience étaient les maîtres mots du groupe qui s’est soudé pour relever ce defi.

Les Spartan Kids se sont aussi battus avec des obstacles adaptés de 4 à 15 ans et jusqu’à 17 obstacles répartis sur un parcours entre 0,75 km et 1,6 km

Pour les élites, la lutte était âpre pour mériter le titre de Spartan Winter Champions et c’est finalement Michka GUILLOT (au cumul des chronos) et l’indétrônable Janka PEPOVA qui gagnent. Le dimanche matin, le final était intense à observer, Michka GUILLOT arrive seul en tête au javelot final, prend son temps et rate… le décompte des burpees commence tandis que Jérémie GACHET arrive et réussit à planter ce dernier obstacle ! Il prend alors la 1ère place, Grégoire REZZONICO arrive mais dans la précipitation de voir Michka arriver au bout de sa pénalité, il rate également et sera finalement 3ème !

Super Élite Homme

  • 1er : Michka GUILLOT – 01:23:12
  • 2ème : Stéphane OLLION – 01:24:09
  • 3ème : Grégoire REZZONICO – 01:25:04

Super Élite Femme

  • 1ère : Janka PEPOVA – 01:40:38
  • 2ème : Eniko CSERNAK – 01:55:12
  • 3ème : Helena DRABORG – 01:55:31

Sprint Élite Homme

  • 1er : Jérémie GACHET – 00:37:17
  • 2ème : Michka GUILLOT – 00:38:03
  • 3ème : Grégoire REZZONICO – 00:39:05

Sprint Élite Femme

  • 1ère : Janka PEPOVA – 00:45:52
  • 2ème : Inès THEVENOD-MOTTET – 00:49:58
  • 3ème : Eniko CSERNAK – 00:50:21

Le départ pour l’édition 2021 de Valmorel est déjà annoncé pour le week-end du 30-31 janvier 2021 !

Prochaines courses

X