Vechec Spartan Ultra Beast 2016 vue de l’intérieur

Vous connaissez les Spartan Sprint, Super et Beast, mais connaissez-vous l’Utra Beast ? 50km, 60 obstacles, c’est un marathon pour athlètes ultra déterminés ! La zone de confort est dépassée depuis un moment :-). la 1ère Ultra Beast européenne s’est déroulée ce weekend le 3 septembre 2016 à Vechec en Slovaquie. Pour vous donner un ordre d’idée, les coureurs la font en moyenne entre 7 et 12h…

Les différentes Spartan

Au delà des chiffres, photos et vidéos, il est difficile de se rendre compte de la difficulté de cet évènement. C’est pourquoi je laisse aujourd’hui la parole à 2 coureurs français qui ont osé relevé le défi, mais avant : petit trailer vidéo…

Thibaut jean

Spartan race ultra beast vechec 2016 La course de l’année , 50km 2000d+, 60 obstacles Et surtout un plateau de dingue, Peter Ziska, Michal Rajnak, Thomas Satinsky, Akos Balkasi, Roman Bak, Michal Ivančo, tous les meilleurs de l’Europe de l’est sont la pour un smoothies de spartan race! Et forcément sa part super vite ce genre de course ! La course est divisée en 3 boucles différentes mais pour être reliées à chacune on repasse au départ par lesquelles on se prend les barbelés, montée de cordes, hercule hoiste, monkey bar (+4m de haut), équilibre sur piquet en bois, et tout ça 3 fois ! Durant le parcours nous avons eu 2 javelots, 2 mémory, 4 portés dont un a 50 kg, calibré championnat du monde !

Course : Durant la première parti ça va très vite, les gars de l’est n’ont a mon goût aucune idée de la difficulté de la distance, je pointe dans les 30ème à la première boucle (km20) et déjà 90 burpees. On repart pour une boucle où clairement le dénivelé est très présent et c’est là que la course devient intéressante ! Les organismes commencent à lâcher au vue de la distance et des burpees ! A la fin de la deuxième boucle je suis remonté 13ème (km37) déjà 210 burpees car les obstacles du village sont très durs et s’enchaînent, j’apprendrai plus tard que Peter Ziska effectue les mêmes pénalités, ça me rassure. On repart pour la 3ème boucle de 13km, sous une grosse chaleur, mais pour ma part je suis frais, ayant une grande habitue de ces distances, j’attaque et très vite je remonte les concurrents. Jusqu’au porter d’un seau de 50kg de graviers type championnat du monde, il fait très chaud mais je supporte et gagne des places durant cette épreuve ! Derrière ceci s’enchaîne une bonne montée puis une descente jusqu’au village !

Arrivé au village nous somme du 5ème au 10ème ensemble et il nous reste les cordes, équilibres, hercule hoist et un monkey bar final ! Seuls 2 coureurs ont réussi la corde et sont donc partis empocher la 5 et 6ème place. Quant à moi et les deux autres on échoue a toute les épreuves. Le sprint final se joue sur 30 burpees ! Le 9ème a lâché mais Akos Balhasi donne tout pour me revenir dessus, au final je finis toutes mes pénalités en premier mais je m’arrête devant la ligne d’arrivée pour attendre Akos et terminer ensemble ! Nous avons un temps égalités en 6h45’54sec mais à sa demande je figure 7ème et lui 8ème. Une course difficile au vu des obstacles placés stratégiquement pour que l’organisme ne puisse pas suivre. Il manquait un peu de dénivelé mais ce fut dur. Je ne recommande a personne de faire cette course si il n’est pas préparé.

Énorme satisfaction de finir 7eme sur un plateau si monstrueux !

Julien Coutaut

Dès le départ, les favoris sont partis très vite même dans la rivière, je prend mon temps vu la longueur de la course (50km) et je suis même très loin de la tête de course (environ 150 places) le But de la première boucle de 20km 900+ qui était roulante était de gérer les obstacles et de ne pas prendre de Burpees même si sur une spartan c’est impossible, on reviens au point de départ qui est le début de la fin pour moi avec plus de 120 Burpees a la suite en moins de 500m, je perd beaucoup de places et de force mais je m’accroche ! A la fin du premier tour j’ai déjà fait 150 Burpees! et perdu toute chance d’être bien classé et a ce moment je me dis que l’objectif est de finir cette course !

Ensuite, je repars en solo pour le deuxième tour, et là je remonte pas mal de concurrents qui me redonne de la force et grâce à de très belles cotes je refais mon retard, je rattrape Johan Genovese a un ravitaillement (27km), et malheureusement dans la cote qui suit, il n’arrive pas à me suivre, je double encore beaucoup de concurrents et on se retrouve avec la Sprint donc beaucoup de confusion, on ne sais plus qui fait l’Ultra mais tout va bien, je double pas mal de personnes et là je me retrouve à la fin du deuxième tour mais sans savoir ou j’en suis au niveau de la position et la je me prépare mentalement a souffrir pour le passage de barbelés, des cordes, des piquets, de l’hercule hoist et du monkey bar, et au final j’ai encore pris 150 Burpees !! ce qui en fait 300 en 37km !!

A la Base de Vie, je revois pleins de concurrents qui étaient devant moi dont Titus Ablorh, je repars sans m’arrêter pour creuser l’écart avec, il me suis directement à quelques dizaines de mètres, et à ce moment là, Peter Ziska fini sa course en 5H38 ! une Machine !

Le dernier tour se fait tout au mental, le premier qui lâche risque de galérer pour la fi , on est en plein cagnard et on arrive a la carrière pour LE porté de 50 kg sur 1km, à ce moment là, la première femme me dépasse et me met un coup au moral, mais je m’accroche quitte a se faire mal au épaule ou au dos ! je rattrape 2-3 concurrents a ce moment là, ensuite on cours dans la forêt pour descendre vers le finish et j’apprends qu’un autre memory sera à passer ! Hop 30 Burpees de plus !
On arrive dans le dernier 500m avec un Husaria, et la on prend encore 150 Burpees ! C’est très dur surtout après tous ce qu’on a fait et enduré ! Au final, je finis cette Ultra Beast juste derrière Filip Kusnir. Je finis cette première Ultra Beast a la 27eme place en 7h36 ! Heureux mais Fatigué.

Prochaines courses

X